CHRONIQUE D’UN WEEK END EN

BOURBONNAIS NIVERNAIS

EXTRAIT DU JOURNAL « LE PETIT NIVERNAIS »

Des villageois racontent « Les BOURBONS ONT QUITTÉ

L’INFRAMONDE »

 

Samedi 23 et Dimanche 24 Avril 2016, nous avons aperçu 2

CHEVALIERS à la tête d’un convoi de 22 chariotes qui sillonnaient les routes

de nos campagnes. Après une étape à LANCY, le convoi s’est ébranlé en direction

de NEVERS où les gens d’armes sont intervenus. Ensuite, ils ont réapparu à

ARCHAMBAULT, puis, on les a perdus de vue et retrouvés à SOUVIGNY… “

(sans autre commentaire de la part de l’échotier de service)

C’est tout juste…mais en plus clair, c ‘est bien l’itinéraire préparé par nos amis

les CHEVALIERS que nos 23 Morgan ont suivi à l’occasion de ce WE en Nivernais

Bourbonnais.

Tout a commencé le Vendredi en fin d’apres‐midi, où l’on s’est tous retrouvés au

Grand Hôtel de BOURBON LANCY sous une petite pluie, aspersion de bienvenue offerte

par la ville thermale qui doit son nom à BORVO divinité gauloise des eaux.

Après une promenade dans les ruelles de la cité médiévale, nous étions attendus

à l’hôtel, pour un vin d’honneur offert par Edith Gueugneau député –maire. Nous l’avons

remerciée à notre façon : quelques photos devant nos Morgan et un petit tour de manège

dans la voiture du Président André.

Nous avons quitté LANCY, pour NEVERS., après une nuit sereine passée dans

cet ancien cloître de Visitandines,

Quelques 80 KM de routes choisies nous ont fait longer le canal latéral de la

Loire , traverser la campagne nivernaise où le vert cru des bocages alterne avec le jaune

vif des champs de colza: un véritable plaisir des yeux pour tous les équipages.

Nous sommes entrés dans NEVERS par la porte Sud qui offre une belle

perspective sur le Pont de Loire et la Cathédrale Saint Cyr Saint Julitte, perchée sur la

butte.

Face au Palais ducal, la place de la République nous a été réservée pour stationner nos

bolides, un traitement de faveur auquel s’est ajoutée la surveillance attentive de la

police municipale.

C’est grâce à notre guide et en prenant un peu de temps qu’on a pu apprécier la

diversité et la richesse du patrimoine de la cité : le Palais ducal, la Cathédrale et ses

vitraux, l’église Ste Bernadette avec sa châsse en verre et “le bleu de Nevers“ dans les

pièces en faïence de grand feu du Musée.

Le temps a passé trop vite et, nous avons repris nos voitures, direction le Grand

Hôtel Montespan Talleyrand à BOURBON L’ARCHAMBAULT.

Juste le temps de capoter, cliquer, ajuster les covers‐storm sur nos petites, de se

rapapilloter avant l’apéritif de bienvenue servi dans le salon de l’hôtel.

Chapeau pour la com !!!!... car, c’est à nouveau en présence des officiels du village que

l’on a levé nos verres : Madame Leclercq, vice présidente de l’OT, conseillère municipale

et Monsieur LIVERTOUT, propriétaire de l’hôtel.

Cuisine raffinée ,cadre chaleureux , ambiance traditionnellement conviviale , on

peut difficilement faire mieux pour un samedi soir.

Avant notre départ, nous avons tenu à visiter la ville médiévale, fief des

BOURBONS et station thermale préférée de Talleyrand et de la Montespan. Les thermes

étaient fermés. On s’est contenté de cartes postales et on a commencé à réfléchir à un

WE à thème du type « Cure assouplissement » histoire de voir les plafonds en

châtaignier à caissons, les grands panneaux de faïence au décor exotique et de soigner

quelques méchantes douleurs.

Le WE continue, avec la promesse de nouvelles découvertes …………

Dimanche matin, petit air frisquet et orage immobile sur ARCHAMBAULT :

Le convoi des 23 chariotes s’ébranle en direction de la cité médiévale de

HÉRISSON.

Promenade découverte dans les ruelles étroites de la ville connue pour avoir été

l’une des places fortes du Duché du Bourbonnais et nous rejoignons BALTHAZAR dans

sa distillerie de Whisky. Etonnant !!!!! mais la dégustation nous convaincra de la qualité

du breuvage .

Le temps d’évacuer quelques légères vapeurs d’alcool et nous sommes repartis

pour COULANDON où nous avons déjeuné dans le cadre superbe du Chalet Montégut,

en plein coeur du bocage bourbonnais.

La bonne chair et le bon vin aidant, la bonne humeur était à son comble quand

on a entonné le ban bourguignon en l’honneur d’ Annie et Paul !

la la la la lalalalalère lalala lalala lalala ……

Après le déjeuner, c’est à SOUVIGNY que s’est terminé notre périple en

NIVERNAIS BOURBONNAIS avec la découverte de la dernière pépite ….. l’immense

Eglise prieurale Saint‐Pierre et Saint‐Paul. Visite guidée oblige pour ne rien manquer des

chefs d’oeuvre des siècles passés et détricoter l’histoire : tombeaux de MAYOL et

ODILON, saints abbés de Cluny, chapelles funéraires des ducs de BOURBON, orgues de

CLICQUOT, sacristie baroque, colonne du Zodiaque et le cloitre.

Viviane FIORUCCI